Albert Gérard dénonce les pressions du parti suite à une infraction urbanistique

Albert Gérard a effectué des aménagements autour de ses plans d’eau avant d’avoir son permis.

Albert Gérard a effectué des aménagements autour de ses plans d’eau avant d’avoir son permis. – Ch.C.

Homme entier, politicien atypique, Albert Gérard est hors de lui. Son propre camp, le groupe PS-IC, lui demande de faire un pas de côté. De quitter son poste d’échevin de la Ville de Waremme.

« Ce lundi, le bourgmestre Jacques Chabot m’a demandé de démissionner. J’ai refusé », affirme-t-il. « Et ce jeudi soir, le président de l’USC de Waremme, Claude Germay a demandé à me voir. Il est passé à la maison et m’a refait la même demande. Je lui ai répondu qu’il n’en est pas question. Si le PS veut que je parte, il faudra qu’il me mette dehors. »

La raison de cette situation est liée aux trois plans d’eau dont Albert Gérard est propriétaire dans le village de Lantremange. Il y a effectué quelques aménagements avant d’avoir obtenu son permis d’urbanisme.

Si Albert Gérard ne conteste pas ces infractions urbanistiques, pour lui ce n’est qu’un prétexte. « On veut se débarrasser de moi. C’est une chasse à l’homme et elle ne date pas d’hier ».

Sudinfo.be

Publié par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.