La première “tiny house” s’installe à Maubray

BENOÎT VEYS Publié le – Mis à jour le 

 

La “petite maison” transportable est actuellement entreposée sur le terrain constructible d’un particulier. En attendant que la commune d’Antoing permette à son propriétaire d’y résider.

Sylvain Bauffe a accueilli, ce vendredi matin, la “tiny house” de son ami Bastien sur un terrain à bâtir dont il est le propriétaire.

” Depuis le 16 novembre 2017, un décret du Parlement wallon permet de modifier le plan de secteur et d’y inscrire des zones d’habitat vert qui ont pour objet la création d’habitat alternatif. Mais ce décret n’est pas contraignant. Et les communes restent souveraines en la matière” explique Sylvain Bauffe.

” Je suis un inconditionnel de ce mode de vie minimaliste et, à 33 ans, j’ai décidé d’investir 60 000 euros dans la construction de ma petite maison pour vivre une expérience hors du commun, en accord avec mes convictions environnementales” expose, en guise de motivations, le jeune pompier de la zone de secours de Wallonie picarde, affecté à la caserne de Mouscron.

Ce matin, les deux amis qui partagent pour autre passion commune celle du rugby, ont reçu l’assistance d’Étienne Lefebvre, un fermier de Maubray, visiblement heureux de leur donner un coup de main pour tracter la tiny house jusqu’à son emplacement de stationnement, sur le terrain situé au cœur du village.

© Veys Benoît

C’est une chouette initiative que l’on devrait encourager à la campagne. D’autant que la commune d’Antoing aurait aussi, dans ses cartons, un projet d’aménagement de terrain pour accueillir ce type d’hébergement alternatif, du côté de Calonne” ajoute l’agriculteur qui descend de son tracteur après une manœuvre sans encombre de la petite maison dans la prairie.

Bastien, ancien para-commando, régulièrement en mission à l’étranger durant 15 ans, s’ est désormais sédentarisé dans le corps des pompiers.

Il a néanmoins essuyé une fin de non-recevoir de la part de la commune d’Antoing pour obtenir le droit de se domicilier dans sa tiny house à Maubray. Mais le Tournaisien ne perd pas espoir d’obtenir gain de cause.

Nous avons averti la commune de l’arrivée de notre tiny house ce matin et nous voulons entreprendre des démarches constructives pour arriver à nos fins” reprend Sylvain Bauffe.

Le refus du service d’urbanisme de la ville d’Antoing ne condamne pas forcément le projet du Maubraisien d’accueillir deux ou trois autres petites maisons transportables sur son terrain.

Nous allons entamer les procédures de recours et porter notre requête au niveau régional. Ce qui va, inévitablement prolonger les délais de régularisation de mon ami Bastien, dont la tiny house n’est, pour l’heure, que simplement entreposée sur un terrain privé” poursuit Sylvain.

Mais avec l’air du temps et les décisions politiques qui encouragent, à différents niveaux de pouvoir, la création d’habitat alternatif, il n’est pas à exclure que les deux copains puissent prochainement pendre la crémaillère à Maubray.

Nous donnons ainsi l’occasion à la commune d’Antoing d’être précurseur en la matière” conclut Bastien qui fait, pour la première fois, le tour du propriétaire.

© Veys Benoît
Benoît Veys

Publié par

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Didi par Anariel Design.
%d blogueurs aiment cette page :